CSI 2* Valence : Julien Épaillard ne s’arrête plus !

Après son week-end de rêve au CSI 5*-W de Madrid, Julien Épaillard ne s’arrête plus ! De retour dans l’Hexagone, le Normand a posé ses valises à l’Hubside Jumping Winter Tour de Valence. Dans la Drôme, “la fusée”, comme il est surnommé, a réussi son atterrissage en tête du Grand Prix 2*, dimanche 5 décembre. Julien a enregistré sa première fois victoire internationale avec la jeune et bien nommée Caracole de la Roque. Arrivée dans les écuries du Tricolore il y a tout juste deux mois, la Selle Français, née chez la famille Hécart, avait jusqu’alors évolué principalement à 1,40m. La fille de Zandor Z et petite-fille de Kannan n’a eu aucun problème pour se plier au rythme imposé par son cavalier. Tous deux ont d’ailleurs affolé les compteurs, en franchissant la ligne d’arrivée en 32”35, largement suffisant pour caracoler en tête !

Pour autant, Julien Anquetin n’a pas démérité. Le Français s’est même bien battu avec Ivizi, un KWPN de huit ans. Le prometteur fils d’Ustinov a fait étalage de son talent, alors qu’il ne participait qu’à son premier Grand Prix 2*. Déjà performant à 1,50m, le hongre à la robe noire a conclu son barrage en 34”22. La Belgique a complété le trio de tête grâce à Koen Vereecke. Le cavalier de cinquante-deux ans avait sellé Arioso du Bois, un bon Selle Français né chez Simone et René Courteille. En forme, le hongre, fils de Rock’n’Roll Semilly avait déjà ravi le Grand Prix 2* d’Opglabbeek le week-end dernier avec Andres, le fils de Koen. Avec un nouveau double clear round, l’alezan confirme son aisance à ce niveau.

Le clan tricolore comptait sept chances supplémentaires au barrage. Si Roger-Yves Bost, Nicolas Delmotte et François-Xavier Boudant ont concédé une faute face au chronomètre avec Delph de Denat, Rachel et Byzance de Vains, Jeanne Sadran, Pénélope Leprevost, Philippe Leoni et Jérôme Ringot ont assuré un second parcours clear. Aux rênes de Dexter de Kerglenn, Djagger Semilly, James Bond du Bec et Cannavaro, les quatre Tricolores ont terminé respectivement cinq, six, huit et neuvième. 

Les résultats complets ici.

Revivez en vidéo la victoire de Julien Épaillard.