Une belle diversité génétique chez les foals

Le temps gris et la pluie intermittente n’a pas endormie les jeunes foals pour cette dernière épreuve du Championnat de France de la race Anglo-Arabe. Un lot assez mixte en termes d’origines sans d’étalons prédominant. Une belle diversité génétique et des champions qui ont tous marqués les esprits.



Koko Chanel Bay vraie reine de beauté

Koupacoeur M remporte la section mâle

© Pauline Chevalier

Comme souvent, Isabelle Bay a présenté une pouliche de très haut niveau issue d’une jument superbe et aux origines pures anglo-arabe. Koko Chanel Bay a été la pouliche la plus remarquée du lot. Très bien faite, chic, dans le sang, avec de la locomotion et beaucoup de présence, c’est une demoiselle qui est issue de l’étalon course et sport Fandsy et de Belle de Cœur Bay par Quack. Notée 8.40 elle prend le large dans la section I et II et a trouvé preneur immédiatement. Elle pourrait rejoindre un frère d’élevage chez sa prochaine cavalière.

Keepling d’Envie issue de Fusain du Defey et Reesling de la Serre par Gral des Vernières prend la seconde place avec 7.85. Née chez Sébastien Feret, Keepling est une belle pouliche baie avec beaucoup de présence et d’influx.

Le podium est complété par Kallista Domerguie de l’élevage de Kirsten Blanchetta et Patrick Loudière en Auvergne. Kallista est une fille de Potter du Manaou et Qualimba par Défi d’Armenti. Grande, avec de la force et de l’influx, Kallista est notée 7.60.

Du côté des mâles section I et II, la victoire est pour Koupacoeur M de l’élevage de la famille Moutet. Ce grand poulain alezan par Ivain et la championne Carla de Favi par Kim du Maury allie une génétique de qualité et du modèle. L’éleveur avait fait le choix de participer afin de toucher un éventuel acquéreur mais le bien être de la mère, Carla, totalement boiteuse des deux antérieurs et en donc peu présentable en soit, laisse un goût amer. 

En outre, les juges auraient pu pénaliser l’absence d’efforts de présentation face à certains concurrents qui amène des poulains sans hernie et parfaitement toilettés.

Koupacoeur devance Querol de Sand issu de Rock’N Roll Animal et Qu’elle Oise par Osier du Maury. Ce très beau bai, très typé, très chic avec du sang, de la présence et une belle locomotion obtient la note de 8.25 et est né chez Sandrine Urban. Sa mère, performante en CSO, amène une souche génétique intéressante.

Kador du Mantet par Pyromane de Brioux et Tandora du Mantet par Osier du Maury complète le podium. Propre frère du champion 2019, Jadore du Mantet, de l’élevage de Virginie Chaperot-Regazzacci, Kador est un beau poulain à la robe foncée avec de la présence et du type. Très mâle dans son attitude, il s’est parfois présenté très en alerte ce qui a pu le pénaliser dans sa conformation. Poulain réservé dès sa conception par Bénédicte Bruneton, Kador est une belle réussite.

 



Komment Donc rappelle la domination d’Upsilon dans les épreuves de CCE

Kahina Djurdjura, championne des Femelles Sections III

© Pauline Chevalier

Dans les section III, c’est Eole de Pompadour qui se distingue chez les femelles. En effet, Eole classe deux pouliches sur le podium : Kantico Chanebière issue de Bostone Chanebière par El Paso Platière, de l’élevage de Raphaël Pinthon et Keltsar de la Balme issu de Lollipop de Clamens Z par Levistan, née chez Charline Jammes. Eole produit des chevaux harmonieux avec un très beau bout de devant, une locomotion aérienne et de la présence. Les deux pouliches obtiennent respectivement 8 et 7.90. Maintenant, Eole de Pompadour, un des derniers mâles issu de la Jumenterie nationale va pouvoir continuer à faire ses preuves sportives sous la selle de Juliane Dupuis Deluca afin de pouvoir toucher un plus grand public d’éleveurs.

Mais c’est la fille de Tinka’s Gay, Kahina Djurdjura qui remporte cette section avec 8.40 de moyenne. Née chez Jacques Voche, Kahina a de la force, de l’os et du chic. C’est une pouliche harmonieuse et solide.

Chez les mâles, l’honneur fut pour Komment Donc issu de l’élevage de Miranda de Toulouse Lautrec. La grande éleveuse est toujours présente, chaque année, avec des poulains de grande qualité. Cette année, Cueen Size par King Size a donné un très beau mâle d’Upsilon noté 8.45. Komment Donc a tout pour plaire : le regard, la présence, le modèle, la force et la locomotion.

Kel’as de Crabille né chez Justine Delcoustal est second en 8.35. ce fils de Djaros de Leyre et Nina de Vildard par Exocet de Ceran a séduit les juges et présente un père très empreint d’anglo-arabe de course et ramenant le sang de Mangarose et Falem.

One Love Pompadour issu de Chrome d’Ivrai et Omeyyades Rivières par Digne Cœur complète le podium. Chic poulain de la jumenterie de Pompadour, il est harmonieux et bien type. Il est noté 8.05.   

 

Enfin pour l’endurance, le chic et bien fait Kel’dame de Fleuriel par El Hadj d’Alauze et Colchique de Fleuriel par Rock’N Roll Animal l’emporte avec 7.60. Marie-Noelle Piat a fait naitre un poulain avec de la taille et du sang comme semble vouloir le marché actuel de l’endurance.

 

 

 

Komment Donc champion suprême des foals AA 2020

© ANAA/DR