Inédite de Balme, petite par la taille mais si grande par le cœur

Notre série de seize portraits baptisée “Trésors de championnes” s’intéresse aujourd’hui à Inédite de Balme. Pour rappel, GRANDPRIX s’est appuyé sur une sélection de juments nées après 1995, ayant obtenu d’excellents résultats sportifs, matérialisés par l’obtention d’un indice de performances supérieur à 160, et ayant engendré au moins deux produits eux-mêmes indicés à 140 et plus. Provenant d’une famille riche en champions et étalons, Inédite a accompagné l’émergence au plus haut niveau de Simon Delestre, avant de faire souche à l’élevage du Loisel, produisant notamment Tipsy Girl Loisel.



Une souche très riche en champions et étalons

Le grand Flambeau C, ici lors de ses premiers championnats d’Europe, en 1979 à Rotterdam, sous la selle d’Éric Leroyer.

© Koen Suyk/ANEFO

Inédite de Balme est issue d’une lignée maternelle parmi les plus prolifiques du Stud-book Selle Français. Ainsi, sa sixième mère, Narcisse (Ds, Valet Maître x Vol de Nuit, Ps), a produit Flambeau C (ISO 187, SF, Un Prince, Ps), indissociable crack de Frédéric Cottier, sacré champion du monde par équipes en 1982 à Dublin, médaillé de bronze aux championnats d’Europe d’Hickstead en 1983, médaillé d’argent par équipes aux Européens de Saint-Gall en 1987 et de bronze par équipes aux Jeux olympiques de Séoul en 1988. Camera (SF, Rantzau, Ps), sa quatrième mère, a engendré quinze chevaux, dont les étalons Alcamera de Moyon (ISO 132, SF, Almé), exporté au Mexique, et Muguet du Manoir (SF, Artichaut), auteur d’une brillante carrière en Belgique. Grenadine (SF, Ibrahim), arrière-grand-mère d’Inédite, mit notamment au monde Orchestre (ISO 159, SF, Artichaut) et Concorde II (ISO 148, SF, Qredo de Paulstra). Nouveauté IV, grand-mère de notre héroïne, a produit plusieurs bons performers, dont l’étalon Bouton d’Or IV (ISO 158, SF, Artichaut)

De cette souche sont également issus les performers internationaux SF Ohara Saint Clair (Kannan), Klic Saint Clair (Robin II), Equitop de Moyon (Jalisco B), Urioso du Manoir (ISO 172, Count Ivor, Ps) et son propre frère Feu Vert de Laume (ISO 164), Kit d’Écuyère (ISO 149, Élan de la Cour) et les étalons SF Domino de Moyon (Jalisco B), son propre frère Faro de Moyon, Brett Saint Clair (Paladin des Ifs), et surtout Calypso de Moyon (ISO 155, Laudanum, Ps), Eyken des Fontenis (ISO 155, Quidam de Revel), Idem de Laume (ISO 157, Urleven Pironnière), Vas Y Donc Longane (ISO 161, Grand Veneur) et Drakkar des Hutins (ISO 161, Narcos II).

Inédite, pouliche alezane d’un modèle assez réduit, et très dans le sang, est née en 1996 au haras de Balme, à Touques dans le Calvados. Ses naisseur et co-naisseur, Jean-Luc Henry et Christian Bihl, avaient choisi de croiser leur toute bonne Une Nouveauté (SF, Poltron du Mauger x Tigre Rouge) à Palestro II (SF, St Brendan, Ps x Ibrahim), afin de ramener du sang à cette souche solide mais jugée fort classique. Manquant de cadre et présentant une tête assez commune, la pouliche n’attire guère les convoitises. En 1998, lorsque Jean-Luc Henry décide de se consacrer uniquement à l’élevage de Ps et AqPs, la jeune jument rejoint l’élevage Loisel, sis à Dugny-sur-Meuse, dans la Meuse. Achetée en lot avec d’autres poulains, la petite alezane tape immédiatement dans l’œil de Bertrand et Françoise Donzé, aidés de leur fils Maxime. “Elle était compliquée mais bougeait très bien. Nous croyions fort en elle!”, se souviennent-ils.



Une guerrière pas si indomptable

Inédite est ici sous la selle d’Ingrid Leppard, sa plus passionnée formatrice.

© Collection privée

Préservée à quatre ans, Inédite débute sur ce le Cycle classique à cinq ans sous la selle de Nicolas Houzelle, et se montre d’abord… très irrégulière ! En fin de saison, elles rentre chez ses propriétaires. Ingrid Leppard, alors cavalière de l’élevage Loisel, tente de la reprendre en main. “Elle était ingérable! Elle n’avait peur de rien en piste, c’était une guerrière, jusqu’à en devenir presque dangereuse. Nous avons passé des heures à la faire travailler sur le plat, à reprendre les bases et la remettre en équilibre”, raconte Ingrid, qui se rappelle malgré tout une partenaire très attachante, douée d’une vraie personnalité. “C’était la jument d’une vie! Une fois, je l’ai vue sauter une clôture énorme pour sortir d’un pré. Elle y avait laissé un antérieur et ne posait plus le pied. Pourtant, elle était carrée dès le lendemain. Elle était d’une robustesse et d’une solidité à toute épreuve.” Le couple achève sa collaboration avec quelques bons classements à 1,35m. “Finalement, elle était assez classique, pratique en piste, une qualité rare. C’est sans doute ce qui a précipité son ascension, mais aussi son utilisation excessive par la suite”, regrette la cavalière, très fière du parcours de l’alezane.

À sept ans, Inédite de Balme saut quelques parcours, notamment avec Josselin Rozaire, mais la famille Donzé peine à trouver le cavalier adéquat pour sa guerrière d’1,63m. “Nous avons insisté auprès de Marcel Delestre, un ami de longue date, pour que Simon la prenne à l’essai. Au début, il n’était franchement pas convaincu! Mais il l’a prise et… ne l’a plus rendue!” Dès 2004, Inédite se retrouve propulsée dans des épreuves à 1,50m, qu’elle avale sans jamais s’émouvoir, se classant notamment en Grand Prix au Mans puis à Béthune, Gaillon, Réméréville et Lyon. Marquée notamment par des victoires à 1,50m au CSI 3* de La Haye et dans le Grand Prix CSI 3* de Dunkerque ainsi qu’une excellente cinquième place dans le Grand Prix CSI 4* du Salon du cheval de Paris et une médaille d’argent par équipes aux Jeux méditerranéens d’Almería, l’année 2005 permet au couple de se révéler aux yeux de Jean-Maurice Bonneau, sélectionneur national. Sacré champion d’Europe Jeunes Cavaliers par équipes en 2000 à Hartpury avec Didam de la Ressée (ISO 161, SF, Quidam de Revel x Histrion), le Lorrain est sélectionné pour son premier CSIO 5* de La Baule. Inédite participe activement à la victoire des Bleus dans la Coupe des nations de Rome, suivie de deux deuxièmes places à Rotterdam et Hickstead. Bertrand Donzé tente alors un premier transfert d’embryon. “C’était de la folie! Nous étions durant la pleine saison des CSIO. Nous avions choisi Diamant de Semilly. La jument faisait parfois l’aller-retour dans la journée chez Michel Guiot pour réussir ce transfert!” L’année 2006 s’achève par une troisième place dans le Grand Prix CSI 5* d’Equita Lyon et une neuvième place en Coupe du monde à Genève! “À Lyon, elle avait tenu tête à des cracks comme Shutterfly et Sandro Boy!”, se rappelle l’éleveur.

Au printemps 2007, l’ascension du couple est interrompue par une blessure d’Inédite à La Baule. Elle reprend la compétition en 2008, gagnant le Grand National de Cluny, mais ne retrouve pas son meilleur niveau. Son propriétaire cesse également les transferts d’embryons pour permettre à sa protégée de récupérer complètement. Ainsi s’achève le partenariat entre l’alezane et Simon Delestre, qui garde un très bon souvenir d’elle. “C’est la jument avec laquelle j’ai accédé au haut niveau. […] Personne n’en voulait, car elle était un peu secouée, mais dès que je suis monté dessus, je l’ai tout de suite bien aimée. […] Elle utilisait beaucoup son corps et était respectueuse et courageuse. Je me souviens avoir dit à ses propriétaires, avec lesquels je travaillais depuis quelque temps déjà, qu’elle coûtait beaucoup plus cher que ce qu’ils en demandaient. Tout le monde a été un peu surpris de constater qu’elle était vraiment bonne. Elle avait ses limites, mais elle allait au-delà grâce à son grand cœur. C’était une chouette jument. J’ai vécu de belles années avec elle.”

Inédite reprend le travail en 2009 sous la selle d’Andréa Herck. Coaché par Ludovic Leygue, ce Roumain alors âgé de dix-huit ans ne lésine pas sur les moyens, ayant déjà mis la main sur les SF Diabolo du Parc II (ISO 178, Quidam de Revel x Ukase), Ève des Étisses (ISO 183, Quidam de Revel x Pot d’Or, Ps) et plus tard Luigi d’Amaury (ISO 165, Quidam de Revel x Plein d’Espoir). Avec l’alezane, il se lance en CSI 3 et 4*, à 1,50m et participe aux championnats d’Europe Juniors de Hoofddorp en 2009, puis aux Européens Jeunes Cavaliers de Marnes-la-Coquette en 2010, sans médaille à la clé.

On retrouve la championne avec Simon Delestre en 2007 à La Baule.

© Scoopdyga



Une très belle production qui s’affirme encore

Meilleure fille d’Inédite, Tipsy Girl Loisel a été valorisée jusqu’en CSI 3* par Romain Duguet, ici à Crans-Montana.

© Scoopdyga

Après d’ultimes parcours en 2011, la jument rentre dans la Meuse, où ses propriétaires de ne pas lui faire porter de poulains. “C’était un petit modèle et elle était trop précieuse à nos yeux. Nous craignions l’accident, alors nous avons continué les transferts d’embryons.” Née en 2007, sa première pouliche, Tipsy Girl Loisel (ISO 150, SF, Diamant de Semilly), connaît une ascension fulgurante, marquée par trois belles saisons sur le Cycle classique avec Yohann Beuzelin, avant d’atteindre le niveau des Grands Prix à 1,45m et 1,50m sous la selle du Franco-Suisse Romain Duguet. Hélas, sa carrière s’achève prématurément fin 2017 en raison d’une blessure, et la jument est elle aussi vouée à l’élevage, chez Bertrand Donzé. Né en 2012, Cayetano Loisel (ISO 145, SF, Oslo du Chalet), le premier produit de celle-ci, est accidenté jeune mais parvient à se reconstruire. L’an passé, il s’est d’ailleurs montré très régulier à 1,45m avec Mathieu Lambert.

En 2008 sont nées trois propres sœurs de Tipsy Girl: Upsilone Loisel (ISO 134), finaliste à Fontainebleau à sept ans, ainsi qu’Unoletta et Ultimate Fly, fort prometteuses poulinières de Loisel. Inédite a ensuite donné Calvin Loisel (ISO 133, SF, Oslo du Chalet) puis Dim Up Loisel (ISO 142, Kannan), qui devrait débuter cette année à 1,45m avec Mathieu Lambert. Ses derniers produits, dont quatre nés en 2017, sont issus de Diamant, Tornesch, Andiamo Semilly et Lifestyle. Certains devaient d’ailleurs débuter sur le Cycle classique cette saison. “Nous restons des amateurs. Il s’agit donc d’une production artisanale, pour le plaisir et par amour des chevaux”, s’enthousiasment les Donzé. “Qui sait, les prochaines saisons nous amèneront peut-être un autre crack! C’est ce que nous recherchons. Si nous continuons, c’est pour faire naître de bons chevaux, les confier à des cavaliers respectueux qui les construisent doucement, comme chez Mathieu et Thomas Lambert, avec qui nous travaillons maintenant avec grand plaisir. Ils accomplissent d’ailleurs un formidable travail avec les descendants d’Inédite.”

Outre source de joie, en 2021, la matrone soufflera ses vingt-cinq bougies. “Elle est en pleine forme, et encore très belle. Quand elle n’est pas au parc, elle vit dans une stabulation de 40m2 paillée jusqu’aux genoux. Elle ne tient pas en place, est toujours en mouvement. Et il faut la voir gratter du pied lorsque les autres grimpent dans le camion! Nous allons tenter quelques transferts, si cela fonctionne encore. Ensuite, elle profitera tranquillement de sa retraite. Ici, les chevaux restent à la maison jusqu’au bout, et Inédite l’a bien mérité. C’est notre princesse!”

Ici à Grimaud, Dim Up Loisel devrait débuter à 1,45m cette année avec Mathieu Lambert.

© Sportfot



En 2006, Simon Delestre et Inédite de Balme avaient signé un magnifique sans-faute en première manche du Grand Prix de La Baule.

En 2015, Tipsy Girl Loisel s’était classée dixième du Grand Prix CSI 2* de Rosières-aux-Salines avec Yohann Beuzelin.

En 2020, Dim Up Loisel, ici à Grimaud, a fort bien conclu sa saison de sept ans avec Mathieu Lambert.