Tout sourit à Steve Guerdat à Grimaud

Au départ des deux Grands Prix du jour à l’Hubside Jumping de Grimaud, l’Helvète Steve Guerdat a tout raflé. Dans le 2* d’abord, il a imposé sa vaillante Ulysse des Forêts, avant de réitérer la performance dans le point d’orgue du week-end. Cette fois aux commandes de l’excellent Victorio des Frotards, l’ancien numéro un mondial et champion olympique à Londres à 2012, a livré une véritable démonstration. Impériale, la paire franco-suisse a devancé nuls autres que le Suédois Peder, en selle sur H&M Christian K, et le Français Simon Delestre, impeccable avec le généreux Chesal Zimequest.



article-block1

L'excellent Chesall Zimequest termine troisième avec Simon Delestre.

© Sportfot

Steve Guerdat a offert aux enthousiastes spectateurs du Grand Prix 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud une superbe leçon d’équitation. Qualifié pour le barrage du point d’orgue de ce week-end varois avec l’excellent Victorio des Frotards, le Suisse s’est emparé d’une nouvelle victoire, dimanche 26 septembre. Déroulant une finale au chronomètre parfaite, tout en fluidité, l’ancien numéro un mondial a ravi ses fans. Déjà lauréat du disputé Grand Prix CSIO 5* de Calgary il y a tout juste deux semaines avec Vénard de Cerisy, un autre Selle Français, et médaillé d’or par équipes aux derniers Européens Longines de Riesenbeck, Steve Guerdat a, une nouvelle fois, fait étalage de tout son talent. 

Plus primés sur la scène internationale depuis une victoire acquise… à Grimaud en janvier dernier, Steve Guerdat et Victorio des Frotards ont frappé un grand coup. Lauréats, en plus, des étapes de la Coupe du monde Longines de Bâle et Bordeaux en 2020, les deux complices enregistrent leur cinquième succès en Grand Prix 5*. Ils ont d’ailleurs dû se défaire de sacrés duos, tous plus redoutables les uns que les autres aujourd’hui.

Parti en ouvreur de ce barrage après avoir signé le premier parcours parfait dans l’acte initial, l’Allemand Daniel Deusser, actuel numéro un mondial et en forme étincelante depuis sa victoire dans la Majeur d’Aix-la-Chapelle la semaine dernière, a déroulé un barrage prudent sur Casallvano. Avec un temps de 44”48, le duo a tout de même mis la pression sur ses poursuivants. 

Qualifié surprise de ce barrage, l'Italien Emanuele Camilli a assuré à son tour, s’offrant un probant double sans-faute aux rênes de Chadellano PS. Ce dernier avait aligné trois bons parcours dans les Grands Prix 3* de Lierre, Donaueschingen et Riesenbeck cet été, avant de faire participer au deuxième 5* de sa carrière la semaine dernière, déjà à Grimaud. Avec une sixième place finale, le Transalpin peut se réjouir de la performance de son fils de Chacco-Blue. Si le Colombien Carlos Enrique Lopez est un peu passé à côté de sa finale avec le délicat G&C Arrayan en concédant deux fautes, Billy Twomey et Spencer Smith sont passés à un cheveu d’un très beau classement. Sur leurs respectifs Vagabon des Forêts, auteur d’une démonstration d’aisance au premier tour, et Théodore Manciais, l’Irlandais et l’Américain ont chacun laissé une barre à terre, pour prendre les huit et septième places du Grand Prix. 

article-block2

Steve Guerdat et Victorio des Frotards.

© Sportfot



Simon Delestre se plaît dans le Var, tout comme Bruno Garez !

article-block3

Bruno Garez a livré une nouvelle prestation de haut rang avec United Sunheup.

© Sporfot

Première à abaisser le chronomètre de Daniel Deusser, l’Américaine Laura Kraut s’est bien battue. Avec son généreux gris Confu, l’amazone a coupé la ligne d’arrivée en 43”17. Suffisant pour prendre la tête quelques instants, mais pas assez pour l’emporter. Ravie en sortie de piste, la souriante États-unienne, médaillée de bronze avec son équipe nationale aux Jeux olympiques de Tokyo et lauréate de la Coupe des nations du CSIO 5* d’Aix-la-Chapelle la semaine dernière, est sortie sous les acclamations du public, qui criait son prénom à l’unisson. Seul Français qualifié pour le barrage, Simon Delestre avait à cœur de porter haut la bannière tricolore. Impeccable avec un Chesall Zimequest des grands jours, le Lorrain a imposé un nouveau temps de référence, en 42”94. Mais le tracé du Lorrain laissait encore un peu d’air à ses concurrents…

Et il n’en fallait pas plus à Peder Fredricson pour s’emparer du costume de leader ! Définitivement sur un nuage depuis plusieurs mois, le Suédois, champion olympique par équipes, vice-champion olympique en individuel, vainqueur des étapes du Global Champions Tour de Londres et Saint Tropez et encore médaillé de bronze en individuel lors de la dernière échéance continentale de Riesenbeck, a survolé le barrage avec H&M Christian K. Les deux complices ont amélioré de plus de deux secondes le chronomètre déjà rapide de Simon Delestre. De quoi rêver d’une victoire… pour un instant seulement. En effet, le Suisse Steve Guerdat est parvenu à faire encore mieux, avec son agile Victorio des Frotards, né chez Christian et Julien Potier, en Charentes. 

Outre la très belle performance de Simon Delestre pour la France, Bruno Garez a confirmé sa grande forme et surtout toutes les qualités de son charismatique United Sunheup, très en vue depuis plusieurs semaines. Les deux complices ont concédé un malheureux point de temps sur le subtile et savamment pensé parcours de Cédric Longis. Finalement, la paire prend la dixième place, devant François Xavier Boudant, lui aussi à son aise à Grimaud. Le Tricolore a signé le parcours à quatre points le plus rapide du jour avec Brazyl du Mezel, déjà lauréat d’un Grand Prix 4* sur cette même piste. Dernier classé, Julien Anquetin a lui aussi été très rapide malgré une faute concédée avec Blood Diamond du Pont, et repousse le Britannique Guy Williams et son tout bon Rouge de Ravel aux portes du classement. 

Les résultats complets ici.