La Suisse et Robin Godel font coup double dans la Coupe des nations d’Avenches, où la France montre de belles choses

Décidément, la Suisse a le moral au beau fixe en concours complet. Après sa victoire à Pratoni del Vivaro, le clan helvète signe un nouveau doublé, mené par le très en forme Robin Godel, dans le CCIO 4*-S d'Avenches. Au rang des satisfactions, les Bleus peuvent se réjouir du comportement de leur collectif, mais aussi de nouveaux couples, lancés dans le grand bain. À quelques longueurs des grands lauréats, les quatre mousquetaires tricolores n’ont pas démérité, à commencer par Cyrille Lefevre, troisième en compagnie de son fidèle Armanjo Serosah. Juste devant l’amazone, Maxime Livio a mis en avant Elvis de Hus, engagé en individuel. 



Robin Godel et Grandeur de Lully, triplement victorieux sur leurs terres !

Robin Godel et Grandeur de Lully, triplement victorieux sur leurs terres !

© Libby Law/FEI

À deux mois des championnats du monde de concours complet, programmés à Pratoni del Vivaro, en Italie, mi-septembre, la Suisse fait forte impression. Coup sur coup, les Helvètes, qui bénéficient des précieux conseils du champion Andrew Nicholson, ont remporté deux Coupes des nations FEI. Celle du CCIO 4*-S de Pratoni, d’abord, puis celle d’Avenches, à domicile, dimanche 10 juillet. Sur ses terres, le quatuor de Dominik Burger a frappé un grand coup. Non seulement les performances de Robin Godel, Mélody Johner, Patrick Rüegg et Nadja Minder ont permis à leur collectif de prendre la première place, mais, en plus, le premier cité s’est imposé en individuel. Aux rênes de son tout bon Grandeur de Lully, le pilote de vingt-trois ans a tenu bon sur l’ultime test, celui de saut d’obstacles, pour conserver ses 32.1 points. En plus de sa double victoire, le Romand s’est également payé le luxe de conserver son titre de champion national élite. Que demander de plus ? 

Sur un délicat parcours d’obstacles, Mélody Johner n’a pu éviter une faute en compagnie de son tout bon Toubleu de Rueire. La jeune femme a toutefois pris la quatrième place en individuel et terminé en 41.5, à rien du podium individuel. Les prestations des deux autres équipiers du clan suisse ont été un poil moins brillants, puisque Patrick Rüegg, bien que huitième, termine en 54.1 avec Fifty Fifty et Nadja Minder avec un total de 63.8 sur Kabuga. 



De belles promesses pour la France

Avec son total de 127.7, la Suisse termine en tête collectivement… devant la France ! Si l’Allemagne, troisième, et l’Italie, quatrième, n’étaient déjà plus dans la course après le cross, les Bleus n’ont pas démérité. Les quatre mousquetaires sélectionnés par Jean Pierre Blanco, désigné chef d’équipe ce week-end, et l’encadrement fédéral, ont porté les pénalités de la France à 134.9 unités. Leader de l’équipe, Cyrille Lefevre confirme sa bonne forme. L’amazone et son fidèle Armanjo Serosah restaient sur deux CCI 5*-L sur la scène internationale, ceux de Pau et Badminton, où ils avaient fait bonne figure. Entre temps, le fils de Romando de l’Abbaye n’avait disputé qu’une seule autre épreuve : la Pro Elite du Grand National de Saumur. En terminant troisième en individuel, malgré une faute à l’hippique, la paire a sans nul doute marqué des points. Jusqu’à intégrer l’équipe des Mondiaux ? Wait and see. 

Cinquième, Fabrice Saintemarie, qui honorait sa première sélection en équipe de France avec César de Roy, conclu son week-end en 44.1 points. Sans une faute aux obstacles, le pilote aurait même pu prétendre au podium. De bon augure pour la suite. Même constat pour Quatchina Blue Z, débarquée en début d’année dans les écuries de Sébastien Cavaillon et septième en 50.3. Dernier équipier, Raphaël Cochet, deuxième à l’issue du dressage sur la jeune Difda du Very, accuse un score un peu plus lourd (74.6).

Même s’il ne comptait pas dans le score de l’escouade nationale, Maxime Livio a fait forte impression avec Elvis de Hus Z, un frère de l’excellent Conrad. Le cavalier, installé près de Saumur, n’a alourdi ses pénalités du dressage qu’avec quelques secondes de temps, hier, sur le cross. Avec un total de 33.7 et un bon clear round à l’hippique, le Tricolore monte sur la deuxième marche du podium.

Les résultats complets en individuel ici.
Les résultats complets par équipe ici.

Cyrielle Lefevre et son fidèle Armanjo Serosah sur le cross d'Avenches.

Cyrielle Lefevre et son fidèle Armanjo Serosah sur le cross d'Avenches.

© Libby Law/FEI