CSI 2* Oliva : Antoine Ermann fait jouer la Marseillaise

À Oliva, en Espagne, la journée s’est soldée par une Marseillaise, samedi 12 février. Après près de deux mois de pause, le jeune Antoine Ermann a repris la direction des terrains de compétition de la meilleure manière. En effet, le Tricolore de vingt ans s’est imposé dans le temps fort du jour, une épreuve à barrage à 1,45m, comptant pour le label 2*. Pour réaliser cette performance, Antoine Ermann a pu compter sur Béryl des Prés (SF, Popstar Lozonais x Djalisco du Guet), un hongre de douze ans, né chez Roland Bazire, dans la Manche. Le bai n’était plus apparu en compétition depuis le Grand National de Lyon, disputé fin octobre sur la piste d’Eurexpo. Par la même occasion, Béryl en a profité pour remporter son premier succès à cette hauteur et sa plus belle victoire. 

Le couple a supplanté d’un poil plus d’une seconde l’expérimentée Pilar Lucrecia Cordon. L’Espagnole, qui évoluait à domicile, misait sur le prometteur Missouri van’t Ruytershof (BWP, Bamako de Muze x For Pleasure), un hongre de dix ans issu de l’excellente souche maternelle de Carthina (Z, Carthago x Lys de Drammen), mère, entre autres, des excellents Emerald van’t Ruytershof (BWP, par Diamant de Semilly), sa propre soeur Diamantina van’t Ruytershof, ou encore Ilusionata van’t Meulenhof (BWP, par Lord Z). Malgré quelques classements à 1,50m l’année dernière, Missouri a enregistré sa meilleure performance internationale aujourd’hui en terminant son barrage sans faute, en 37”61. Le performant Harry Charles a complété le trio de tête grâce à Aralyn Blue (OS, Chacco-Blue x Ludwig AS) et un double clear round conclu en 37”90. Le jeune Britannique, qui avait illuminé le parc des expositions ExCell de Londres en fin d’année dernière lors de l’étape du circuit de la Coupe du monde Longines, a repoussé Nicolas Delmotte en quatrième position. Le Normand était le seul Français présent au barrage et pilotait Dallas Vegas Batilly (SF, Cap Kennedy x L’Arc de Triomphe), une jument de neuf ans. 

Marion Skalli a été privée de finale au chronomètre pour un point de temps dépassé avec Corleia Nok (SF, Chef Rouge x Le Tôt de Semilly). Malgré tout, l’amazone a accédé à la neuvième place du classement, juste devant ses compatriotes Julien Épaillard et Charlotte Leoni, pénalisé de quatre points dans l’acte initial sur Billabong du Roumois (SF, Mylord Carthago x Papillon Rouge) et Venezia d’Elke (SF, Toulon x Royal Feu). Un peu moins rapide, Mégane Moissonnier, Mathilde Couturier, Thomas Leveque et Philippe Rozier sont, eux aussi, sortis de piste avec une faute aux rênes de Daisy Top Géry (SF, Top Ten du Géry x Sunderland), Carlotta de Labarde (SF, Calavaro x Cabdula du Tillard), Bijou de Caverie (SF, Norway de la Lande x Qrédo de Paulstra) et Le Coultre de Muze (BWP, Presley Boy x Vigo d’Arsouilles). 

Les résultats complets ici.