CSI 3* Vilamoura : Kevin Staut règne sur le Portugal

Les revoilà en haut de l’affiche. En moins de dix parcours, Kevin Staut et Cheppetta (Holst, Chepetto x Cash), ont retrouvé les sommets. Éloignée des terrains de compétition pendant plus d’un an pour soigner une uvéite, puis remise en route avec brio par Laura Rayjasse, la jument de quatorze ans a retrouvé la pleine possession de ses moyens, pour le plus grand bonheur de son cavalier. Après avoir dû composer avec des départs à la retraite anticipés et autres blessures de ses meilleurs chevaux, Kevin Staut entame donc 2022 sur le bon pied. En plus du retour en compétition de son extravagant Viking d’la Rousserie (SF, Quaprice Bois Margot*Quincy x Apache d’Adriers), le Normand peut donc compter de nouveau pleinement sur Cheppetta. Dimanche 13 février, tous deux se sont offert le Grand Prix 3* de Vilamoura, au terme d’un barrage ayant réuni seulement huit couples, sur les quarante au départ.

Le parcours, dessiné par le Français Grégory Bodo, s’est révélé délicat et sélectif. Pour autant, une majorité de duos est sortie de piste avec une ou deux fautes, et peu de scores lourds ont été comptabilisés. En tête à mi-barrage, après les parcours à huit points du Néerlandais Mans Thijssen sur Hello (KWPN, Alano x Nabab de Rêve) et du Tricolore Marc Dilasser, en selle sur son performant Arioto*du Gesvres (SF, Diamant de Semilly x Qualisco III), finalement six et cinquièmes, Andreas Schou semblait bien parti pour empocher la mise. Avec Darc de Lux (Holst, Darco x Contender), son partenaire des derniers championnats d’Europe Longines de Riesenbeck, le Danois avait arrêté le temps en 39”20. À sa suite, le Belge François Mathy Jr. n’a pu faire mieux avec le puissant Uno de la Roque (SF, Numero Uno x Kannan) et a enregistré un chronomètre de 41”60. 

Kevin Staut a mis tout le monde d’accord. En selle sur sa belle baie, le Normand est parti presque tranquillement, misant avant tout sur un tracé au cordeau et sur le génie de sa complice. Sautant avec aisance et avalant le terrain sans forcer, Cheppetta a amélioré le temps de son concurrent danois de plus d’une seconde, terminant son second parcours en 38”10. Résigné, le Britannique Oliver Fletcher a préféré assurer un nouveau clear round avec Garande (KWPN, Querly-Elvis x L’Esprit). Il a finalement terminé quatrième, derrière François Mathy Jr, troisième, et Andreas Schou, deuxième. Déjà deuxième de l’épreuve majeure d’hier, Kevin Staut a achevé son week-end de la meilleure manière. Mieux encore, le champion olympique par équipe a offert sa première victoire internationale à la brillante Cheppetta !

Piégé au premier tour, Mathieu Billot, Titouan Schumacher et Juliette Faligot ont réalisé un tir groupé tricolore du neuf au onzième rang. Ils montaient respectivement Baschung Courcelle (SF, Lamn de Fétan x Jazz Band Courcelle), ancien complice de Pénélope Leprevost, Atome (Z, Amadeus Z x Toulon), vainqueur vendredi et lauréat d’un Grand Prix de même niveau il y a deux semaines, ainsi qu’Arqana de Riverland (SF, Cornet Obolensky x Diamant de Semilly). Un peu moins rapides, les frères Thomas et Mathieu Lambert n’ont pas pu accéder au classement mais ont réalisé de bons parcours avec Dim Up Loisel (SF, Kannan x Palestro II) et Dagon des Baleines (SF, Ugobak des Baleines x Quaprice Bois Margot*Quincy). Aurélien Leroy est sorti de piste avec huit points sur Vendome d’Ick (SF, Arko III x Chin Chin), tandis que Jules Orsolini et Mathieu Bourdon ont concédé douze et treize points.

Les résultats complets ici.