Avec son Stargold, Marcus Ehning illumine le Grand Prix 5* de Doha

Stargold porte définitivement bien son nom. Dans le Grand Prix 5* de Doha, l’étalon bai a décroché sa première victoire à ce niveau, sous la selle du Centaure Marcus Ehning. Parfaitement en phase, le couple a délivré trois parcours de grande classe et a devancé la Suédoise Evelina Tovek, en selle sur Winnetou de la Hammente Z, ainsi que Maikel van der Vleuten et son médaillé olympique Beauville Z. Même Henrik von Eckermann et son stratosphérique King Edward a été poussé à la faute au barrage. Meilleur Tricolore, Simon Delestre termine bon septième sur Tinka’s Hero Z.



Très en forme en ce moment, Winnetou de la Hammente a offert une deuxième place à Evelina Tovek.

Très en forme en ce moment, Winnetou de la Hammente a offert une deuxième place à Evelina Tovek.

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab

“Je ne peux toujours pas vraiment y croire… La façon dont il a sauté ces trois parcours était incroyable. Au barrage, il volait.” De la part du Centaure Marcus Ehning, ces quelques mots, prononcés sourire aux lèvres juste après sa victoire, signifient beaucoup. Si beaucoup ne voyaient pas en Stargold (Old, Stakkato Gold x Lord Weingard) un cheval de Grand Prix 5*, le bai aux ruades caractéristiques a fait taire ses détracteurs en délivrant trois parcours parfaits, samedi 26 février, dans le Grand Prix 5* à 1,60m de Doha. 

Une bonne partie des meilleurs mondiaux ont pris leurs quartiers, à Doha, où sera lancé le début du Longines Global Champions Tour (LGCT) et de la Global Champions League (GCL) la semaine passée. Quarante-deux couples se sont confrontés au premier parcours, dessiné par l’Italien Uliano Vezzani. Si les sans-faute ont tardé en début d’épreuve, dix-huit couples ont finalement réussi à laisser toutes les barres sur les taquets. Un nombre quasi-parfait puisque dix-huit places étaient octroyées aux cavaliers en deuxième manche. Lors de celle-ci, six couples ont réitéré leur performance pour se qualifier pour le barrage. Certains favoris, à l’image du couple champion d’Europe par équipe en titre - formé par Martin Fuchs et l’agile Leone Jei (né Hay El Desta Ali, KWPN, Baltic VDL x Corland) -, de l’Écossais Scott Brash, sur Hello Jefferson (né Jeremias van het Hulstenhof, BWP, Cooper vd Heffinck x Irco Mena), du Brésilien Marlon Modolo Zanotelli, associé à VDL Edgar M (KWPN, Arezzo VDL x Marlon), ou encore de l’Allemand Christian Ahlmann et son Dominator 2000 (Z, Diamant de Semilly x Cassini I), tenants du titre.

Pour la France, Kevin Staut et Simon Delestre se sont tous deux arrêtés au deuxième parcours. Le premier avait sellé Visconti du Telman (SF, Toulon x Dollar du Murier). Après un premier parcours impeccable, la paire a accusé trois fautes lors de son deuxième passage, terminant dix-huitième. De son côté, Simon Delestre n’a laissé échapper qu’une faute sur le prometteur Tinka’s Hero (Z, Tinka’s Boy x Caretino). Rapide, le couple a terminé septième et confirme ses prédispositions pour le grand sport. Également au départ du Grand Prix, Olivier Robert a concédé deux fautes inhabituelles sur son Vivaldi des Meneaux (SF, Chippendale x Bamako), qui sautait son premier Grand Prix 5* depuis sa neuvième place dans celui de Genève, le 12 décembre dernier. 

La joie de Marcus Ehning avec Stargold.

La joie de Marcus Ehning avec Stargold.

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab



“C’était l’un des meilleurs barrages de ma carrière”, Marcus Ehning

Comme à Tokyo, Maikel van der Vleuten a pris la troisième place avec Beauville.

Comme à Tokyo, Maikel van der Vleuten a pris la troisième place avec Beauville.

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab

Au barrage, les six rescapés se sont retrouvés pour disputer un ultime parcours. En selle sur le très plaisant Long John Silver 3 (Holst, Lasino x Corrado), le Néerlandais Jur Vrieling a laissé tomber une barre à terre. Le hongre de dix ans a terminé sixième, signant ainsi son meilleur classement à ce niveau après avoir pris la septième place d’un Grand Prix 5* du LGCT à Rome en septembre dernier. En suivant, son compatriote Harrie Smolders a assuré avec Bingo du Parc (SF, Mylord Carthago x Diamant de Semilly), impeccable lors de ses trois prestations. Le couple s’est hissé en quatrième position. Troisième et dernier représentant batave à prétendre à la victoire, Maikel van der Vleuten est passé à la vitesse supérieure avec Beauville (Z, Bustique x Jumpy des Fontaines), médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier. Le surprenant petit bai, formé en France, a arrêté le chronomètre en 36”73, mettant la pression sur ses trois derniers rivaux.

Aussitôt Maikel sorti de piste, Marcus Ehning s’est élancé en selle sur Stargold. Les deux complices n’ont pas perdu de temps, déroulant un barrage dans un rythme soutenu, tout en conservant une grande fluidité. Résultat ? Un temps amélioré de plus de deux secondes ! Alors qu’il courait ses premiers Grands Prix 5* il y a tout juste un an sur cette même piste d’Al Shaqab, l’étalon de onze ans a triomphé pour la première fois à ce niveau. Passé à un cheveu - une barre - de la victoire dans la Coupe du monde Longines de Madrid, médaillé d’argent avec la Mannschaft aux Européens Longines de Riesenbeck et deuxième du LGCT de Berlin en 2021, une victoire référence n’était pas loin pour le bai. “Stargold est un cheval très rapide. J'ai sû, par rapport à la façon dont tout se déroulait, que c'était quelque chose qui ne se produit peut-être qu'une fois tous les vingt ans. Et c'était l’un des meilleurs barrages de ma carrière. Je suis très, très fier de mon cheval”, a sobrement commenté le Centaure en conférence de presse. Et Maikel de renchérir : “Marcus était imbattable aujourd’hui.”

Pourtant, avant le dénouement de cette épreuve, Evelina Tovek et Henrik von Eckermann pouvaient toujours prétendre à la victoire. La première, en selle sur Winnetou de la Hammente (Z, Winningmood x Socrate de Chivre) a amélioré le temps de Maikel van der Vleuten (36”73) en coupant la ligne d’arrivée en 36”51. Une belle prestation pour la jeune Suédoise, mais pas suffisante pour rivaliser avec les 33”98 de Marcus Ehning. En revanche, son coach, Henrik von Eckermann, semblait pouvoir l’emporter tant son stratosphérique King Edward (BWP, Edward 28 x Feo) domine tout depuis quelques mois. Et pourtant. Le couple s’est heurté à l’entrée de la combinaison, cinquième difficulté du parcours raccourci. Avec quatre points et un temps de 36”20, les champions olympiques par équipe ont terminé cinquièmes.

Les résultats complets ici.

Marcus Ehning ne tarit pas d'éloges à propos de Stargold.

Marcus Ehning ne tarit pas d'éloges à propos de Stargold.

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab



Une Marseillaise pour Simon Delestre

Simon Delestre et son Dexter Fontenis.

Simon Delestre et son Dexter Fontenis.

© Stefano Grasso/CHI Al Shaqab

Un peu plus tôt dans la journée, les cavaliers avaient rendez-vous avec une épreuve de vitesse à 1,50m. Impeccable, Simon Delestre s’est imposé et a fait retentir la Marseillaise. Le Lorrain avait misé sur le jeune et prometteur Dexter Fontenis (Z, Diarado x Voltaire). Le hongre de neuf ans a arrêté la montre en 58”91 et devancé d’un cheveu - six centièmes - le Suédois Peder Fredricson, actuel numéro un mondial et vainqueur en ouverture de la compétition. Le champion olympique par équipe montait l’excellent Hansson WL (SWB, Hip Hop x Iowa), de retour à son meilleur niveau depuis la fin d’année dernière. Philipp Schulze Topphoff, qui a récemment intégré les rangs de la Young Riders Academy après avoir décroché la Coupe du monde de La Corogne, a pris la troisième place sur Clemens de La Lande (Westph, Comme Il Faut 5 x For Pleasure). Le couple a terminé son parcours en 59”34. Lui aussi auteur d’un sans-faute, Kevin Staut a terminé onzième avec Tolède de Mescam*Harcour (SF, Mylord Carthago x Kouglof II), tandis que Jeanne Sadran est sortie de piste avec quatre points sur Come On Jumper (Westph, Comme Il Faut 5 x Christiano).

Les résultats complets ici.
Les épreuves du CHI d'Al Shaqab sont diffusées en intégralité sur ClipMyHorse.TV.