De nouveau blessé, Mr Bass tire sa révérence

C'est la chose la plus difficile que je n’ai jamais eu à écrire... malheureusement Mr Bass a contracté la même blessure qu’il avait déjà subie à Badminton 2019. ‘Chuck’ représente le monde absolu pour moi et ne me doit rien, c'est mon meilleur ami et je lui dois de faire la bonne chose. Par conséquent, nous avons pris la décision très difficile de le retirer du concours complet de haut niveau”, s’est émue la Britannique Laura Collett sur ses réseaux sociaux jeudi 4 novembre. “Je ne peux pas vraiment expliquer à quel point il est difficile de comprendre que je n'aurai plus jamais le plaisir de voler autour des pistes de cross les plus difficiles avec lui. Je voudrais dire un énorme merci à Keith Scott et Nick How (les copropriétaires de Mr Bass, ndlr) pour tout leur soutien au cours des années... nous avons eu la chance de profiter de quelques jours très spéciaux ensemble. On peut définitivement dire que ‘Chuck’ est vraiment unique en son genre.”

Associé à la talentueuse amazone depuis ses débuts internationaux en 2014, Mr Bass, treize ans, s’est illustré jusqu’au plus haut niveau, prenant le départ de deux cinq étoiles. À Badminton, d’abord, le bai n’avait pu aller au bout de son défi en raison d’une blessure. À Pau, l’année suivante, le duo était finalement venu à bout de leur compétition, terminant seizième après avoir concédé du temps sur le parcours de fond, ainsi qu’une barre et 0,4 point supplémentaire à l’hippique. Au total, le Holsteiner, fils de Carrico et K-Jeunesse, par Exorbitant xx, a remporté cinq épreuves internationales, dont le championnat du monde réservé aux chevaux de sept ans, en 2015, au Lion-d’Angers. 

Deuxième du CCI 4*-S de Luhmühlen, en 2018, puis figurant à nouveau à ce rang à Alnwick - Burgham en 2020, le hongre avait pris la cinquième position du CCI 4*-L de Bicton en juin dernier, avant d’achever sa carrière à haut-niveau à l’occasion du CCIO 4*-S du mythique CHIO d’Aix-la-Chapelle. La paire avait alors décroché une honorable quatrième place individuelle et largement contribué à la victoire du collectif britannique. Et Laura Collett de conclure : “‘Chuck’ continuera de me faire sourire chaque jour, comme il le fait depuis le jour où je l’ai rencontré, alors qu'il n'était qu'un quatre ans sauvage. Quoi que l'avenir nous réserve, nous nous amuserons ensemble !”